Présentation du projet Speranto

Ce projet est Open Source et vise à faciliter le développement de la domotique/GTC grâce à l'emploi de la nouvelle génération d'ordinateur miniatures à bas coût et capable de fonctionner avec un véritable système d'exploitation comme Linux et peut être Androïd bientôt.

Pour l'instant je part avec la carte Raspberry Pi qui correspond bien à mon cahier des charges, ceci après avoir étudié la solution mini ITX qui reste chère et encombrante mais qui pourra peut être servir lorsqu'une demande de puissance se fera sentir.

Le format mini ITX ou ceux qui viendront dans l'avenir pourront aussi utiliser Linux et donc garantir la compatibilité ascendante ce qui assurela pérennité des équipements de terrain mis en place.

Pour moi il y a un écart énorme, pour ne pas dire abyssal entre le monde des microcontroleurs (voir le projet Arduino ou les réalisations de Bigonoff en bus CAN le DOMOCAN) et celui des micro ordinateurs ou l'on peut charger plusieurs applications et les utiliser, sans avoir à apprendre le langage C ou autre.

Cela ne retire rien à l'utilité des microcontroleurs pour une application dédiée, mais les besoins en domotique/GTC sont si variables et si évolutifs que seul un microprocesseur associé à un système d'exploitation peut y répondre.

La gamme de produits speranto est destinée à être fabriquée et vendue (tout le monde n'a pas les compétences ni le gout pour fabriquer lui même son installation).
La notion open source concerne les développeurs et les fabricants, mais l'utilisateur final a besoin de produits directement opérationels.
Ceci implique que les développeurs ou contributeurs divers pourront être rémunérés dans la mesure ou de l'argent sera généré par la vente de produits (ce qui reste compatible avec la notion d'open source).
Les modalités restent à définir selon qu'il s'agisse d'une petite contribution, disons inférieure à deux semaines de développement, ou d'un stade d'intégration et de mise au point de plusieurs mois.
Je pense à une forme de participation ou de paiement après recette mais la chose n'est pas encore d'une actualité brûlante.

La ou j'ai un plus a apporter grâce à mes onze ans de pratique dans le monde de la GTC, c'est au niveau de la vision d'ensemble et surtout au niveau du problème de la pérennité des équipements (ou j'ai déjà vécu quelques drames).
Il y plein de montages avec la RaspberryPi visibles sur internet que j'appellerais des "manip" c'est à dire quelqu'un essaie de faire (et souvent y arrive) une chose particulière quitte à faire le montage avec des fils en volant et sans boîtier.
Ceci est très bien pour la pédagogie et je faisais la même chose quand je bricolais de l'électronique dans les années 80.
Faire un produit fini ergonomique, avec un boîtier une notice, une multitude de fonctions compatibles entre elles, validées et testées dans tous les sens, est une autre paire de manche.
C'est le chemin que je vous propose.

Vous noterez que le mot Speranto est un hommage à l'espéranto qui fut une tentative de langage universel pour relier tous les hommes, sauront nous au moins relier les machines ?

Donc chacun est invité à apporter sa contribution, donner ou recevoir des infos, faire des suggestions, fabriquer des protos, développer, tester, faire des tutos.

Présentation du projet Speranto à l'attention des amateurs du monde libre ( dont LINUX )

________________________________________________________________________

Historique :

________________________________________________________________________

J'ai commencé à faire de l'électronique en 1968, en classe de troisième et de l'informatique en 1971, à la fac.

J'ai commencé à réfléchir à ce projet (de façon très informelle au début) en 1989, lorsque je suis devenu spécialiste en automates programmables dans le monde du CVC (Chauffage, Ventilation, Climatisation).

Les automates programmables de l'époque étaient vendu au prix d'un ordinateur de bureau, tout en ayant 20 fois moins de puissance, ce qui m'avais fait réfléchir sur l'idée d’utiliser du matériel grand public dans le domaine de la régulation et de l’automatisme.

J'ai participé au premier lancement de la domotique en 1985, au sein d'une association et cela à fait un grand plouf, chacun voulant imposer sa norme, son standard.

Comme professionnel de la GTC (Gestion Technique Centralisée), j'ai été constamment en butte avec des systèmes incompatibles ou obsolètes, ce qui conduisait à faire des usines à gaz, or pour moi une installation de GTC (ou domotique) doit être faite pour gagner du temps et de l'argent, pas pour

en perdre.

Tant qu'il n'y aura pas un standard universel (mais pas forcément unique) comme le fut le "Compatible IBM PC" qui lança la micro informatique, nous risquons de continuer à dépenser beaucoup de temps et d'argent pour un résultat qui sera cantonné aux geek ou aux bobo fortunés.

_________________________________________________________________________

Perspectives :

_________________________________________________________________________

Contrairement à 1985, il est tout à fait possible aujourd'hui de concevoir des systèmes GTC/domotiques utilisant massivement des "briques" du domaine public ou de la grande série (informatique principalement).

J'ai donc entrepris le projet Speranto, en hommage à l'Espéranto qui fut une tentative de langage universel.

Je ne vais pas développer ici les aspects techniques de ce projet, ils ne sont pas encore finalisés et vous pouvez en voir quelques aspects sur le site www.speranto.fr

L'idée générale est d'avoir une architecture à la fois souple et évolutive et surtout 100% "Libre" tant pour le hard que pour le soft.

Le projet aboutira à des produits "professionnels" c'est à dire avec un boîtier, un notice, une garantie, un service après vente et le plus possible "plug and play".

Libre ne voulant pas dire gratuit, mais les amateurs du fer à souder et du clavier resteront libres de modifier ce qui leur chante.

Je ne m'impliquerais pas dans la partie fabrication ou commercialisation, sauf pour lancer la machine.

_________________________________________________________________________

Avancement :

_________________________________________________________________________

Etant libéré de l'obligation d'aller gagner mon pain à la sueur de mon front, je peux consacrer beaucoup de temps à ce projet.

Spéranto défini une architecture générale, à la fois souple et évolutive, mais il n'est pas question de produire dès le départ la totalité des modules qui couvriraient la totalité des fonctions "connectables".

Il y trois produits qui seront développés en priorité :

1) Un système d'aide aux personnes âgées souhaitant rester à domicile le plus longtemps possible (voir speranto.fr ou le forum RaspberryPi http://www.raspberrypi.org/forums/viewtopic.php?t=58600)

A noter que ce système fait aussi, en base de la télésurveillance/anti intrusion.

Un fait divers est en partie responsable la mise en priorité de ce projet, il y a quelques années, des employés de l'eau (ou du gaz) sont venus réclamer des factures impayées mais la personne ne répondait pas, elle était morte depuis six mois, desséchée sur son lit !

2) Un système pour rendre intelligent les régulations de convecteurs électriques d'ancienne génération, équipés d'un simple thermostat mécanique.

A noter que ce système fait (moyennant quelques ajouts) la régulation de n'importe quel système de chauffage.

3) Une centrale d'alarme GTC basée sur Modbus (le seul protocole de bus de terrain entièrement libre, mais un peu ancien il est vrai).

_________________________________________________________________________

Ce qui reste à faire :

_________________________________________________________________________

Pour la partie hardware, je suis assez à l'aise, mais les compétences dans ce domaine sont toujours les bienvenues.

Pour la software, j'ai besoin de la participation de développeurs.

Les microcontrôleurs gérant les capteurs/actionneurs seront des ARM-CORTEX M3 (STM32 plus précisément), donc si vous êtes à l'aise dans l'embarqué en C, vous êtes attendus.

La partie "haute" du système (fonctions de haut niveau ou liaison vers l'extérieur du logement) se fera par une carte Linux (Raspberrypi ou autre) donc les compétances en C ou en Python seront accueillies.
Les connaissances en modules radio (wifi, zigbee ou autre)sont très prisées.

Et il y a bien d'autres manières (autres que techniques) de participer à ce projet :

Le faire connaître le plus largement possible.

Rechercher des participants, (testeurs ou développeurs) dans les écoles, dans les clubs..

Se rapprocher des associations qui veulent aider les handicapés grâce à de la technique.

Donner des idées

Tester les produits (quand ils seront faits évidemment)
Gérer les versions et le site de mise à disposition (GitHub ?)

_________________________________________________________________________

Merci pour votre attention

_________________________________________________________________________

Yves Accard de Nanterre
Mail yves[at]accard[.]fr